Recherche

Question à M. Mourad Allal, directeur du POLE – Formation 1/ L’année 2017 vient de se terminer. Quel bilan rapide en tirez-vous ? Comme pour...
Print Friendly, PDF & Email
0
0
0
s2sdefault

Question à M. Mourad Allal, directeur du POLE – Formation

1/ L’année 2017 vient de se terminer. Quel bilan rapide en tirez-vous ?

Comme pour l’ensemble des organismes du secteur de la formation, l’année 2017 fut l’année de tous les défis.
Dans une conjoncture marquée par les incertitudes qui pèsent sur les orientations des décideurs locaux, régionaux et nationaux, nous devions faire face à :
• La poursuite de la baisse de l’activité formation linguistique en direction des primo-arrivants (CIR)
• La réorganisation de l’accueil des réfugiés
• La fin des marchés de mobilisation des jeunes
• La baisse des moyens mis à la disposition des services de l’emploi pour les demandeurs en difficulté linguistique
• Dans le domaine des examens et certification : la fin de l’exigibilité du DILF par l’OFII, les incertitudes qui continuent à peser sur la validation des niveaux exigés pour l’établissement des titres de séjour…
• La nécessité d’adopter nos outils, méthodes et modalités d’organisation aux mutations en cours (nature des publics, orientations politiques, exigences des marchés…) avec une difficulté majeure en matière de gestion des ressources humaines.

Alors même que nombre de nos partenaires et concurrents se sont trouvés dans des difficultés importantes, le POLE (grâce à la disponibilité de ses instances dirigeantes et à la mobilisation de ses équipes) a réussi à obtenir des résultats probants.
A la faveur des orientations retenues par son AG, les équipes du POLE ont agi dans les directions suivantes :
• Redéploiement géographique : avec l’ouverture d’un nouveau site à Créteil, le développement des activités à Lille et en Picardie (Hauts de FRANCE)
• Consolidation des activités de base : maintien du niveau d’activité en formation linguistique OFII (l’activité sur le 94 a permis de compenser la baisse sur le 93), le partenariat avec POLE EMPLOI, le PDIE 93, dans le domaine des examens et certification, ainsi que celui de l’accompagnement global (ASL, PLIE Plaine Commune). Les résultats qualitatifs et quantitatifs obtenus sont extrêmement encourageants.
• Développement et expérimentation de nouvelles actions : ce fût notamment le cas en direction des réfugiés (Lille et Creil) et dans le domaine des examens avec l’expérimentation de ce qui va devenir le TCF- Carte de résident (en partenariat avec le CIEP)
• Améliorer nos modes d’organisation et de communication : à travers un effort poussé en terme de formation des salariés, la mise en place d’outils de communication (site internet, pages sur les réseaux sociaux, lettre d’information…)

Nos rapports et bilans annuels sont en cours de finalisation, je ne peux avancer des chiffres précis à ce stade mais on peut dire que le POLE a clairement maintenu et développé son niveau d’activité en 2017. Nos rapports seront publiés sur notre site.

2/ Avec l’année 2018 il y a du nouveau semble t-il. Comment le POLE s’inscrit-il dans ces dispositifs ?

En ce début d’année 2018, nous commençons à récolter une partie des fruits des efforts consentis en 2017.
Alors même que sur l’ensemble des marchés, la tendance est de réduire le nombre de partenaires dans les groupements porteurs d’actions de formation et d’accompagnement des publics en difficulté linguistique, le POLE est confirmé dans tous les groupements où il est appelé à jouer un rôle important (diagnostic et formation pour l’OFII, SAS et formation pour la mobilisation jeunes…)
Les deux principales nouveautés en 2018 concernent :
• La mise en place d’une action expérimentale (soutenue par la DAEEN) dans le domaine de l’accompagnement global des publics primo-arrivants signataires du CIR. Cette action est menée dans le cadre d’un Réseau Intégration et Formation (RIF) piloté par le POLE. (nous y reviendrons)
• L’officialisation de la mise en place du TCF-CARTE DE RESIDENT pour lequel nos différents sites sont habilités. Il est à rappeler que l’expérimentation de cet examen s’est déroulée dans nos locaux de la Courneuve sous l’autorité du CIEP.
Notons enfin, qu’en ce début d’année, nos modes de communication ont franchi une nouvelle étape avec la refonte de notre site internet et la mise en place d’une lettre électronique.

3/ Le POLE-formation et intervient en rapport avec de nombreux partenaires institutionnels. Quels sont les principaux acquis en matière de partenariat ?

Pour le POLE la notion de partenariat est essentielle : elle est intrinsèque à sa démarche et à son positionnement depuis sa création (à l’initiative des principaux organismes de formation du 93 en 2000). La recherche de mise en œuvre de partenariats se décline dans tout ce que nous faisons :


• mutualisation et groupement chaque fois que cela est nécessaire avec des organismes qui partagent nos valeurs (Groupements OFII pilotés par les GRETA, Groupement ENVOL pour les jeunes avec SFMAD, groupement RIF pour l’accompagnement global…)
• participation active à de nombreux groupes de travail ad-hoc sur des domaines vitaux pour notre secteur d’activités (Plaine-Commune, le PLIE, Pole-emploi, la DAEEN, l’OFII, DDCS, CR…)
• maintien d’un excellent niveau de relations avec les donneurs d’ordre sur les marchés publics : OFII, DAEEN, CD 93, DDCS 93, DDCS 60, DRJSCS, PLIE Plaine-Commune, ….
• établissement de relations privilégiées avec les agences Pole-Emploi
• mise en œuvre d’un partenariat d’excellente facture avec le CIEP
• mise en place d’un réseau d’entreprises….

Sur l’ensemble de ses partenariats, le POLE peut se réjouir de la qualité des rapports établis et de la reconnaissance dont bénéficient ses équipes. 

4/ Crée en décembre 2000 le POLE en est à sa 18ème année. Que de chemin parcouru depuis.

Eh oui, le Pole arrive à l’âge de la majorité !!
Tout n’a pas été simple et l’histoire du POLE n’est pas un long fleuve tranquille : comme beaucoup d’autres, on est passé par des hauts et des bas.
Il y a quelques années à peine, le POLE était au bord de la disparition.
Depuis, il a fait la preuve de son utilité dans un paysage complexe et en pleine mutations.
Cela s’est fait grâce au dévouement de ses dirigeants, à l’implication forte de ses équipes pourtant largement renouvelées et au soutien dont il a bénéficié de ses partenaires historiques.
Nous avons cependant conscience que rien n’est définitivement acquis.
Les acteurs du Pole ont bien conscience qu’ils doivent à chaque jour et à chaque instant remettre leur ouvrage sur le métier.

(entretien réalisé par Mohsen Dridi de Com'migrants)